Souvenirs d'espace

Rencontres, conférences avec des astronautes et personnalités du spatial. Livres, et collection autour de l'exploration spatiale
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un Jour - Un Objet Spatial

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mar 16 Oct - 20:23

N° 00143 / 16 octobre 2018


Lot de Photos Presse du Bell X-14
Neil Armstrong


L'achat de lots de photos de presse réservent parfois des surprises qui me force un peu ''à enquêter''. L'occasion de revenir sur un avion méconnu.

Voici d'abord deux photos de presse de Bell Aircraft Cie (c'est marqué au verso Wink ) montrant un étrange avion : le Bell X-14 (appelé aussi Bell Type 68) et aussi une troisième photo montrant Neil Armstrong sortant du cockpit en souriant et une quatrième, cinquième, toujours de Neil Armstrong.






Ce Bell X-14 est un appareil expérimental (d'où le X) commandé et destiné par l'US Air Force pour l'étude d'un appareil à décollage et atterrissage vertical avec une transition de vol de croisière normal.

Il n'y a eu qu'un seul prototype de construit, en aluminium et c'était un monoplan qui avait la particularité d'avoir un cockpit ouvert. Il était doté de tuyères orientables pour le décollage et l'atterrissage, et à l'époque c'était totalement novateur. Il avait deux turboréacteurs Armstrong Siddely Viper 8 sur le devant et les tuyères étaient au niveau du centre de gravité, sous le commencement des ailes.

Le premier vol, uniquement vertical, a eu lieu le 19 février 1957 avec le pilote d'essais David W. Howe de chez Bell Aircraft. L'avion s'est élevé verticalement et s'est reposé verticalement également. La première transition en vol a eu lieu le 24 mai 1958.

Les deux premières photos sont datées du 27 juin 1957, date du deuxième vol vertical. Et il y aune chose amusante au dos de la photo, c'est la mention ''This is one of first photographs for release today by US Air Force''.

En 1959, on lui change sa motorisation (toujours des Viper 8 plus puissants) et il change de nom en devenant le X-14A. Puis il est transféré à la NASA la même année au Ames Center où plus tard il va beaucoup servir au programme Apollo (et voilà, on a un rapport avec le spatial  Laughing  Laughing  Laughing )

En effet, sera utilisé au début pour simuler également le pilotage du LEM car ses commandes de vol étaient très proches de celles du LEM. Mais Neil Armstrong, après 10 vols en X-14A, pense que ce n'est pas l'appareil idéal pour simuler le pilotage du LEM (on lui a préféré le LLRV).

Les deux photos montrant Armstrong sont siglées Ames Research Center au dos et datées de février 1964. La quatrième le montre avec le chef-pilote du Ames Research center Fred Drinkwater félicitant Armstrong après son premier vol en X-14A. La cinquième le montre encore avec Drinkwater et certainement un responsble du programme X-14A.

Le X-14A se transforme X-14B après une nouvelle remotorisation au début des années 1970. On lui installe des commandes de vol électrique ainsi qu'un ordinateur de bord.

La NASA l'utilise jusqu'en 1981. Il est gravement endommagé lors de son dernier vol le 29 mai 1981.

Cet avion méconnu mérite un peu plus d'attention. Il est le précurseur du vol vertical en avion et n'a connu, à part au dernier vol, aucun incident majeur. Il a contribué entre autre au programme Harrier.

Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mer 17 Oct - 20:13


N° 00144 / 17 octobre 2018


Senitype / Film Apollo 13



Un Senitype est un objet de collection un peu particulier qui consiste le plus souvent en une carte imprimée de grande qualité incluant un véritable morceau de vraie pellicule de film de cinéma.

ce concept a été créé aux Etats-Unis en 1996 et fait le bonheur de beaucoup de cinéphiles et collectionneurs américains et anglais. Le concept est peu développé en France.

Il existe plusieurs types de présentations allant de la grande carte au petit format type marque page ou ''billet de cinéma'' (13 x 8 cm et qu'on trouve parfois appelé Movie-Ticket outre Atlantique).

La particularité de ces objets est qu'ils sont en tirage limité (parfois numéroté) et donc un vrai morceau de pellicule (en général 35 mm) qui est soit, la reproduction exacte d'une séquence du film, soit parfois un morceau d'une véritable pellicule qui est découpé dans celle-ci (à 24 images/secondes, cela en fait des petits morceaux de pellicules).

Après, les cartes sont décorées et agrémentées en fonction du détaillant (il y a plusieurs sociétés qui en proposent) et du film choisi.

Et bien sûr, on peut être cinéphile et passionné de spatial, donc il est possible de pouvoir allier les deux passions avec des senitypes à thématique spatial comme celui que je vous présente : Apollo 13. Elle sous blister afin de protéger la pellicule (d'où la mauvaise qualité des photos).

Happy Collecting !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Jeu 18 Oct - 16:28


N° 00145 / 18 octobre 2018


Covers Milestones of Flight 1972 - 1981
Collection complète (100 enveloppes)



Voir l'article complet avec les 100 enveloppes ici :
http://spacerelics.blogspot.com/2012/03/serie-denveloppes-milestones-of-flight.html

En 1972, le Musée de l'Air et de l'Espace de Washington (NASM : National Air and Space Museum) du Smithsonian, commence à éditer une série d'enveloppes philatéliques commémorant les grands moments (et aussi certains moins connus) de l'histoire de l'aéronautique et de l'astronautique.

100 différentes enveloppes seront éditées en 10 ans. Chacune des enveloppes relate un évènement particulier, est illustrée, et possède un cachet à date commémorant l'anniversaire de l'évènement et du lieu de l'évènement, avec souvent un timbre correspondant à cet évènement. Certaines de ces enveloppes ont volé à bord d'avions (Flown), comme la n° 1.
Chaque enveloppe possède à l'intérieur un petit document illustré présentant et racontant l'évènement en question.

La collection de la série complète est un vrai challenge. De plus, certaines enveloppes sont très recherchées, ce qui ''a cassé'' la série et explique la difficulté de toutes les rassembler.

Voici donc les 100 enveloppes de la série.

Happy Collecting !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Ven 19 Oct - 18:30

N° 00146 / 19 octobre 2018


40 ans Concorde / 1969 - 2009
Carte de voeux avec un petit morceau du F-BVFD








En 2009, c'était l'année des 40 ans d'Apollo 11, l'année du premier vol du Boeing 747 mais aussi l'année du premier vol du Concorde.

Le Musée de l'Air et de l'Espace au Bourget, en collaboration avec Air France, a confectionné un nombre restreint de cartes de voeux un peu particulière puisque chacune d'ente elle contenait un petit morceau de Concorde (je ne dis pas ''du Concorde'' car il y en a eu plusieurs Wink )

Le petit morceau en question vient du F-BVFD d'AirFrance.

Le Concorde F-BVFD porte le numéro de série 211. Il effectue son premier vol le 10 février 1977 et est livré à Air France la même année, le 26 mars. Et il a eu un ''triste'' destin.

Lors d'un vol vers Dakar le 28 novembre 1977, il se pose très rudement sur la piste (le taux de descente étant supérieur à ce qu'il aurait dû être) ce qui occasionna d'importants dégâts : d'abord la cellule, ainsi que la roulette de queue et le cône arrière, et une des paupière d'un des réacteurs. Il est réparé puis part voler sous les couleurs de la compagnie américaine Braniff International qui avait loué deux Concorde (un Air France, le F-BVFD et un de British Airways). Il effectue entre janvier 1979 et juin 1980, la liaison Washington - Dallas A/R mais à vitesse subsonique. Il portera l'immatriculation N94FD pendant ce laps de temps.

Malgré les réparations suite à l'incident de 1979, le F-BVFD ne ''s'en remet jamais vraiment'' et il a de nombreux ennuis mécaniques et surtout une trop forte consommation de carburant, il effectue son dernier vol le 27 mai 1982 et n'a que 5 814 heures de vol.
Il servira ensuite pour des pièces détachées comme celles du cockpit qui iront à un de ses frères de la British Airways (le G-BOAG). Le nez sera vendu aux enchères et il est ferraillé, ô tristesse, en 1994. Seul subsiste un petit tronçon de 5-6 mètres qui se trouvent dans les réserves du Musée de l'Air et de l'Espace situées à Dugny.

C'est de ce tronçon que proviennent les petits morceaux qui ont servis à confectionner ces superbes cartes de voeux.

La même année, un livre - Passion concorde - est édité aussi pour les 40 ans, en collaboration avec le Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget, et une édition prestige spéciale est proposée avec là-aussi, un petit morceau mais dans un coffret (j'en parlerai une autre fois Wink )


Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Sam 20 Oct - 23:06


N° 00147 / 20 octobre2018


Dessin EVA Alexeï Leonov lors de Voshod 2
Carte postale dessinée et signée par Alexeï Leonov




On sait tous, ou presque, qu'Alexeï Leonov n'est pas un cosmonaute exceptionnel, c'est aussi un artiste exceptionnel. Peintre de talent, cela fait plus de 50 ans qu'il nous présente sa vision de l'exploration spatiale pour notre plus grand plaisir.

Après sa sortie extra-véhiculaire lors de Voskhod 2 en mars 1965, Alexeï Leonov a peint plusieurs représentations de cette EVA. L'URSS a même émise un timbre commémorant cette mission avec un visuel dessiné par Leonov lui-même (cela fera l'objet d'un autre jour Wink ) / d'ailleurs plusieurs timbres et documents philatéliques soviétiques et russes ont été dessins par Alexeï Leonov.

Parmi les plus belles (à mon avis) de ses représentations, il y a celle-ci...

L'oeuvre est reproduite sur une carte postale et elle a été signée par Alexeï Leonov drunken drunken drunken

J'ai eu la chance de le rencontrer à plusieurs reprises et l'immense privilège de dîner à sa table (et avec Tom Stafford) en toute intimité il y a quelques années. Je lui avais demandé << Comment faisait-il pour être toujours inspiré pour ses oeuvre ? >>, et il m'avait répondu << que si je suis bien revenu sur Terre, je n'y suis pas revenu en entier. Une partie de moi est toujours dans les étoiles ! >>

Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Dim 21 Oct - 16:06

N° 00148 / 21 octobre 2018


Timbre autrichien ayant volé dans la Station MIR
Mission Soyouz TM-13 Austromir / 1991




Le 2 octobre 1991, la capsule Soyouz TM-13 décolle depuis Baïkonour et fait route vers la station spatiale MIR.

A bord se trouvent :

- Alexandre Volkov, Commandant, 3ème vol
- Tokbar Aubakirov, cosmonaute
- Franz Viehböck, cosmonaute et 1er autrichien dans l'espace

Volkov restera à bord de MIR avec Sergueï Krikakev en remplacement d'Anatoli Artsebarski qui était arrivé en mai. Volkov et Krikalev forment l'équipage MIR 10.

Aubakirov et Viehböck restent 6 jours dans MIR avant de revenir sur Terre le 10 octobre avec Soyouz TM-12 et après avoir passé 7 jours 22 heures 12 minutes dans l'espace.

Franz Viehböck avait été sélectionné en octobre 1989 avec Clemens Lothaller pour le vol Austromir. Après ce vol, qui fait de lui le premier autrichien dans l'espace, Viehböck se présente aux sélections astronautes ESA de 1992 et 1998, et il est refusé (Helen Sharman aussi sera refusée à ces sélections).

La poste autrichienne émet un timbre dont la vente générale au public est le 2 octobre, jour du décollage. Le timbre est l'oeuvre de l'artiste Valentin Wurnitsch et sa valeur est de 9 shilling qui correspondait au tarif lettre intérieur normal.

Le tirage annoncé était de 2 900 000 exemplaires (sous forme de feuille de 50 timbres).

Le document que je vous présente est un des 800 timbres ayant volé à bord de MIR lors de cette mission Austromir. Ils ont été confiés quelques jours avant le décollage à Franz Viehböck (l'impression des timbres date du 17 septembre 1991). Il avait également sur lui un petit cachet postal du logo de sa mission.

Lors de son vol, il a tamponné les 800 timbres au verso avec le petit cachet spécial puis le cachet a été détruit en vol (c'est la tradition pour éviter des abus sur Terre) et a ramené les 800 timbres.
Une fois revenus sur Terre, les timbres ont été montés sur un support de présentation spéciale cartonné, numéroté, et signé par les deux cosmonautes autrichiens, Viehböck et Lothaller.

J'ai discuté avec Franz Viehböck l'année dernière, et il m'a raconté que tamponner les timbres avait été très compliqué à cause de l'apesanteur car il fallait appuyer bien plus fort que ce qu'il pensait et qu'après sa séance de tampon il avait eu mal au poignet, coude, et bras. Il était aussi stressé de ne pas en abîmer car il avait juste ce qu'il fallait comme timbres.

Un beau document qui entre dans toute collection, et qui n'est pas facile à trouver aujourd'hui. Et si vous en trouvez un, mon conseil, est de l'obtenir car pour l'instant les prix sont assez abordables (mais ils montent de plus en plus).

Happy Collecting !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Lun 22 Oct - 19:26

N° 00149 / 22 octobre 2018


Litho NASA Equipage STS-99 signée par l'équipage


La collection de photos d'équipages signées par ces mêmes équipages est une des facettes la plus intéressante et passionnante de la collection d'autographes spatiaux. Mais ce'est aussi une des plus ardues.

Depuis le début du programme spatial habité américain, la NASA a imprimé des photos d'équipages, soit sur du papier photos Kodak (j'en parlerai un autre jour) soit sur des supports qu'on appelle plus communément ''Litho''. Ce sont des impressions sur du papier glacé spécial (mais pas photos) de très grande qualité.

Pour obtenir une photo signée par un équipage entier, il y avait deux principaux moyens : le premier à le faire manuellement à chaque fois que l'on rencontre un astronaute qui complète au fur et à mesure l'équipage signé, soit, finalement le plus simple, mais aussi le plus rare (vous allez comprendre pourquoi), en recevant directement la photo / litho de l'équipage à la maison par courrier envoyé par la NASA elle-même.

En effet, depuis 1959, les astronautes de la NASA reçoivent énormément (et je suis loin de la vérité) de courrier leur demandant des autographes, etc... Et parfois, je dis bien parfois, l'astronaute (lorsqu'il répond, ce n'était pas toujours le cas), envoyait également une photo entièrement signée par l'équipage (je dis bien signée, et non avec des autopens).

Et contrairement à ce qu'on pense, ce n'est pas aussi courant que cela. Et pour plusieurs raisons...

D'abord, il faudrait que les astronautes aient signés des centaines et centaines de lithos avant le vol et après le vol, et donc en avoir un stock conséquent pour répondre aux sollicitations, ce qui n'était pas le cas. Ils en signaient un certain nombre qu'ils se partageaient. Mais ce nombre était restreint.
De plus, dans certains équipages se trouvaient des astronautes étrangers, non professionnels (Payload Specialist par exemple) et qui eux, après le retour de mission ne se trouvent pas à Houston, donc il est difficile pour eux de signer ces documents. Et même avant la mission, ils se trouvaient rarement tous ensembles. Ce qui explique la rareté de certaines  lithos dont celle que je vous présente : STS-99.

STS-99 est une mission qui a volé du 11 au 22 février 2000. Avec la navette spatiale Endeavour, l'équipage composé de 7 astronautes a réalisé une des plus importantes, et pourtant méconnue, mission du programme STS. A savoir une mission de topographie de la Terre avec des images en 3D (grâce au déploiement d'une antenne spéciale de 60 mètres depuis la soute de la navette).
Cela a été une mission, très intense car les astronautes étaient divisés en deux équipes (bleu et rouge) et travaillaient presque 24/24 par roulement. Plus d'un milliards de mesures ont été ainsi faites.

La litho Equipage STS-99 fait partie de ces ''rares'' lithos d'équipage (la mienne est en plus personnalisée ce qui ne gâche rien, bien au contraire).

A cause particulièrement de deux membres, à savoir l'allemand Gerhard Thiele de la DLR / ESA et du japonais Mamoru Mohri. Tous deux n'étant pas restés aux Etats-Unis après le vol.
Kevin Kregel n'a pas la réputation d'avoir été un ''bon signeur'' par le passé.
Mais aussi, pour le collectionneur d'aujourd'hui, du fait de la disparition de Janice Voss en 2012.

Et parfois, il arrive de recevoir, à quelques jours d'intervalle, deux litho signées Wink

Happy Collecting !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mar 23 Oct - 19:30


Un Jour - Un Objet (presque) Spatial
(n° 00150 / 23 octobre 2018)


Prototype de casque stratosphérique EFA
Transition EFA 21 / EFA 23



Je trouve que les casques de pilotes (avions, hélico, etc...) sont de très beaux objets de collection. Et j'aime particulièrement les casques stratosphériques (souvenez vous de l'objet n° 00107 / casque stratosphérique russe signé par Leonov Wink )

Ici, il s'agit d'un rare casque prototype EFA (comme Société d'Etudes et Fabrications Aéronautiques, constructeur des casques EFA et installée à l'époque à Clichy-sur-Seine) datant des années 1960 (entre 1961 et 1963). Les casques EFA ont équipés les pilotes de l'Armée de l'Air française et d'autres pays qui volaient sur Mirage IIIE (qui pouvait voler à 22 500 mètres à Mach 2).

Il a été développé pour servir de transition entre le casque stratosphérique EFA 21 (1960) et le casque stratosphérique EFA 23 (1964) et c'est donc une vraie rareté car peu de prototypes comme celui-ci ont été produits.

C'est bien sûr un casque anti-choc en résine plastifiée stratifié laqué. Il comprend deux visières : une visière transparente dégivrante / désembuage électrique, et une visière de protection solaire. L'intérieur possède des protections en mousse (il ne faut pas avoir une grosse tête) munies d'écouteurs intégrés et sur le devant le micro radio.

Contrairement aux autres casques (EFA 21 et 23), les ''boutons'' de réglages et de descente/relevé de visières sont en plastiques de couleur jaune au lieu d'être en métal), ce qui donne un aspect un peu ''jouet'' à ce casque.

Il se portait avec une combinaison type EFA 30 (comme celles des fameux Chevaliers du Ciel) grâce à une colerette étanche.

Son poids est de 2,200 kg, plus léger que le modèle EFA 23 qui lui succède (2,630 kg).

Je n'ai pas trouvé beaucoup d'information sur ce casque spécifique - n'hésitez pas à me contacter si vous en avez ;-)

Happy Collecting !









Le casque EFA 23 qui a pris la suite et qui est directement issu de ce prototype

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mer 24 Oct - 15:40


N° 00151 / 24 octobre 2018

Amerrissage de Gemini 8
Enveloppes de l'USS Leonard F. Mason et de l'USS Boxer




Le 17 mars 1966, Gemini 8 a été obligée de revenir sur Terre en urgence quelques heures après avoir été envoyé dans l'espace avec Neil Armstrong et David Scott. Après un amarrage réussi avec la fusée-cible Agena, l'ensemble commença à tourner de plus en plus vite obligeant l'équipage à se décrocher d'Agena en urgence. Mais le problème ne venait pas d'Agena, mais de la capsule Gemini (un clapet était bloqué) elle-même. Elle tourna sur elle-même à une telle vitesse que l'équipage faillit perdre connaissance, ce qui aurait conduit à la catastrophe et certainement à la mort des deux astronautes.

Le sang-froid d'Armstrong permit de stabiliser la capsule mais la mission était abandonné et les deux hommes sont rentrés sur Terre après seulement 10 heures 41 minutes dans l'espace.

A l'origine, le retour de la mission était prévue pour le 19-20 mars avec un amerrissage dans l'Océan Atlantique à proximité des Caraïbes om l'équipage et la capsule devaient être récupérés par le porte-avions USS Bower.
Mais le retour d'urgence obligea Armstrong et Scott à amerrir dans l'Océan Pacifique au large des côtes d'Okinawa (à 800 km quand même). Un retour dans l'Atlantique aurait pû être tenté mais il se serait fait de nuit.

Donc, Armstrong et scott amerrirent dans le Pacifique. Et c'est un destroyer, l'USS Leonard f. Mason, qui s'est chargé de la récupération. Il n'était pas prévu pour cela mais se trouvait le plus près du site d'amerrissage. Il lui fallu quand même plus de 3 heures pour arriver sur les lieux après le splashdown (mais il était déjà en route dès que Gemini 8 avait reçu l'ordre de rentrer).
Un hélicoptère du destroyer largua 3 plongeurs qui sécurisèrent la capsule en mer avec un collier de flottaison et patientèrent avec l'équipage en attendant l'arrivée de l'USS Leonard F. Mason. Et ce jour-là, la mer était houleuse... Et les cinq hommes ont été malades à cause du mal de mer - Scott raconte d'ailleurs dans ses mémoires, que << c'était presque pire que lorsque la capsule tournait sans contrôle dans l'espace >>.

Voici donc une peu courante enveloppe commémorant l'amerrissage de Gemini 8 par l'USS Leonard F. Mason, les collectionneurs n'ayant pas prévu l'incident.
On peut ranger cette enveloppe avec celle prévue de l'USS Boxer qui est elle beaucoup moins rare (mais elle est signée par David Scott Wink ).

Happy Collecting !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Jeu 25 Oct - 23:58


N° 00152 / 25 octobre 2018


Médaille Navette Spatiale par Boeing
pour son 100ème anniversaire 1916-2016



Article complet en cliquant ici Wink :
http://souvenirsdespace.lebonforum.com/t1237-medaille-navette-spatiale-par-boeing-pour-son-100eme-anniversaire-1916-2016

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Ven 26 Oct - 15:44


N° 00153 / 26 octobre 2018



BD ''Dans la combi de Thomas Pesquet''
dédicacée par Marion Montaigne et Thomas Pesquet



Je reviens sur un véritable phénomène de l'édition et de la BD et qui a tout à fait sa place dans une collection spatiale Wink

Article complet ici
https://spacemen1969.blogspot.com/2017/11/bd-dans-la-combi-de-thomas-pesquet-par.html

et sujet ouvert sur ce forum ici
http://souvenirsdespace.lebonforum.com/t1493-bd-dans-la-combi-de-thomas-pesquet-par-marion-montaigne


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Sam 27 Oct - 19:45


N° 00154 / 27 octobre 2018


Photo de Bruce McCandless EVA en MMU lors STS-41B
(signée par Bruce McCandless)




Le 7 février 1984, lors de la mission STS-41B, l'astronaute Bruce McCandless devient le premier homme à marcher dans l'espace sans aucune attache en utilisant un fauteuil spatial (le fameux MMU).

Les photos de cette EVA font partie des photos les plus iconiques du programme spatial. Et lus particulièrement cette photo.

Alors, pour un collectionneur, avoir cette photo signée par l'homme de la photo, c'est un bel ajout à une collection spatiale Wink

Retrouvez également l'interview que m'avait accordé Bruce McCandless pour Space Quotes - Souvenirs d'espace et où il parle longuement de cette sortie :
https://spacemen1969.blogspot.com/2010/04/interview-de-bruce-mccandless.html

Happy Collecting !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Dim 28 Oct - 21:58


N° 155 / 28 octobre 2018


Poster NASA de la Saturn V / 1967
Marshall Space Flight Center



Voici un très beau poster édité par le Marshall Space Flight Center de la NASA à Huntsville dans l'Allabama - il est daté de 1967 et présente l'architecture d'une mission lunaire avec la Saturn V. Et il était vendu à l'époque au prix de 25 cents drunken

Comme je l'ai déjà expliqué, les posters de grandes tailles sont difficiles à trouver en bon état de nos jours. C'est une belle pièce pour une collection spatiale

Happy Collecting !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Lun 29 Oct - 22:13


N° 00156 / 29 octobre 2018


Enveloppe spatiale chinoise Lancement ''Programme lunaire'' Chang'e
signée par Zhai Zhigang, premier taïkonaute à marcher dans l'espace



Voici une belle enveloppe commémorant les ambitions spatiales chinoises pour l'exploration lunaire.

Elle est datée du 1er mars 2003, qui est la date officielle du lancement du programme lunaire Chang'e.

Outre le fait que l'enveloppe est splendide, j'ai eu l'occasion de la faire signer par Zhai Zhigang qui est le premier taïkonaute à avoir marché dans l'espace le 27 septembre 2008 (et oui, déjà 10 ans) lors de la mission Shenzhou 7. Son EVA a duré 22 minutes.

Happy collecting !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mar 30 Oct - 17:46


N° 00157 / 30 octobre 2018


Petit médaillon en argent fait avec du métal
ayant voyagé autour et sur la Lune avec Apollo 14



En septembre 1971, certains des abonnés de la société américaine Franklin Mint (spécialiste de monnaies un peu luxueuses, médailles, bijoux, maquettes de précision (les fameuses Code 3), etc...) reçoivent un cadeau un peu, beaucoup original...

A savoir une petite médaille (mini-coin) spatiale (13 mm de diamètre). Elle est en partie en argent et a été faite avec une partie des 10 000 grains d'argent emmenés autour de la Lune et sur la Lune par la mission Apollo 14 (31 janvier au 9 février 1971) et qui ont été ensuite coulés dans le métal qui a servi à la fabrication.

La médaille est présentée dans un support cartonné de couleur bleu sous une poche plastique avec un certicat d'authenticité et explicatif à côté.

Sur l'avers est gravée la Lune et sur le revers, on peut lire ''This mini-coin is made from a special melt containing silver that was carried to the Moon on the flight of Apollo 14.

Il y a eu 129 449 mini-coins de fabriquées, ce qui fait qu'on en trouve assez souvent sur les sites d'enchères et que les prix sont relativement bas (entre 20 et 50 euros en moyenne). Préférez le en bon état et dans sa pochette de présentation. Même s'il n'est pas facile d'en trouver en parfait état car avec l'argent, et bien cela noircit très vite, et le petit carton (avec une sorte de feutrine) s'use vite lui aussi.

Un objet ayant volé sur la Lune tout en étant très abordable, il ne faut pas hésiter !

Happy Collecting !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mer 31 Oct - 14:53


N° 00158 / 31 octobre 2018


...on course to the stars
Livre / signé par les parents de  Roger Chaffee


En 1968 paraît le livre ...on course to the stars écrit par l'écrivain C. Donald Chrysler et par Donald L. ''Don'' Chaffee (1910-1998), le père de l'astronaute Roger Chaffee mort lors de l'incendie de la capsule Apollo 1 le 27 janvier 1967.

Ce livre est une ''biographie'' de Roger Chaffee. Il est intéressant mais bien sûr un peu ''exagéré'' sur la vie et les envies d'espace de Roger Chaffee. On apprend pas mal de choses sur le système de sélection de la NASA de l'époque.

Il fait 152 pages avec des photos N&B et couleur. Il existe une version couverture souple, donc brochée sans jaquette, et une version reliée avec couverture rigide avec jaquette. Il a été publié chez Kregel Publications.

On le trouve encore ''assez facilement'' mais les prix sont fluctuant et la version brochée valant plus cher que la version reliée

L'exemplaire que je vous présente à la particularité d'être dédicacé par Blanche et Donald Chaffee, les parents de Roger Chaffee - le livre a été signé dans les années 1980, et Don Chaffee avait, hélas, des problèmes de santé, ce qui se voit à son écriture.

Il existe en collection spatiale une ''spécificité'' (bien américaine) qui consiste à collectionner les documents signés par les parents d'astronautes.

Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Jeu 1 Nov - 22:49


N° 00159 / 1er novembre 2018


TWO SIDES OF THE MOON
par David Scott et Alexeï Leonov


En 2004, en Grande-Bretagne, paraît ce livre aux Editions Simon& Schuster.

Il s'agit d'une autobiographie de l'astronaute américain David Scott (Gemini 8, Apollo 9 et Apollo 15 / 7ème homme à marcher sur la Lune) et du cosmonaute russe Alexeï Leonov (Voskhod 2 et Apollo-Soyouz / 1er homme à marcher dans l'espace) vu au travers du prisme de la guerre froide comme l'indique le ''sous-titre'' du livre : Our Story of the Cold Space Race.

L'avant-propos est de Neil Armstrong et la préface de Tom Hanks. Il a été co-écrit avec Christine Toomey.

C'est un livre à lire absolument pour comprendre ce qui a motivé, en partie, ces deux hommes à s'engager dans une lutte farouche pour la conquête de l'espace.
Ils nous livrent leurs souvenirs d'enfance, de jeunesse, de service militaire, de leur carrière de pilote et de leurs missions (même si la mission Voskhod 2 n'est pas la plus détaillée car Leonov avait déjà écrit plusieurs fois dessus et ce n'est pas dans cel livre-ci qu'on trouvera les meilleures infos sur cette mission-là).

Ils nous racontent ''leur'' guerre froide qui s'est terminée, spatialement parlant, au début des années 1970 avec la mise en place de la mission Apollo-Soyouz qui s'est déroulée en ju,illet 1975.

Un livre est super intéressant également sur le fonctionnement des institutions de l'époque et la mentalité d'alors, et qui entre tout à fait dans une bibliothèque de livres spatiaux que l'on soit collectionneur ou pas.

Le livre fait 415 pages et l'édition originale, comme celle présentée ici, est reliée avec une jaquette (sinon la couverture est noire). Puis il y eu comme souvent un tirage en couverture brochée, puis différents retirages.
ISBN : 9780743231626

Pourquoi une maison d'édition anglaise ? Tout simplement parce que David Scott vivait en Grande-Bretagne à l'époque depuis de nombreuses années  Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Sam 3 Nov - 0:17


N° 00160 / 2 novembre 2018


Présentation Mercury / Dime 1961 USA

Une idée de collection dans la collection Wink

Article complet ici Wink
http://souvenirsdespace.lebonforum.com/t1072-idee-de-collection-dime-1961-programme-mercury




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Sam 3 Nov - 19:26


N° 00161 / 3 novembre 2018


Journal de Mickey / Michel Tognini / Mission Antares
n° 2069 du 14 février 1992


Ce qu'il y a de bien avec les revues pour enfants, c'est qu'on y parle très souvent d'actualités et donc d'espace.

Le Journal de Mickey a inauguré en 1982 une série de reportages sur les astronautes français et leur mission, et ils avaient commencé avec Jean-Loup Chrétien et récemment avec Thomas Pesquet.

J'avais écrit un article justement sur les parutions spatiales du Journal de Mickey et que je suis en train de remanier et de remettre en page (d'ici quelques jours).
http://spacerelics.blogspot.com/2012/08/les-missions-spatiales-habitees-et-le.html

Pour cet objet du jour, je vous présente le n° 2069 paru le 14 février 1992 et qui présente Michel Tognini et sa mission Antares (Soyouz TM-15 en juillet-août 1992. Il y a 5 pages dédiées à la mission (pages 34 à 38) mais aussi la couverture où l'on peut voir aussi Jean-François Clervoy.

Article sur la mission ici :
https://spacemen1969.blogspot.com/2012/07/27-juillet-1992-20eme-anniversaire-du.html

Collectionner les livres et les revues pour enfants et la jeunesse est une facette de la collection spatiale Wink

Happy Collecting !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Dim 4 Nov - 23:23


N° 00162 / 4 novembre 2018


Photo de 3 Lifting Body signée par 3 pilotes


Voici une photo datant de 1972 et montrant de gauche à droite : Un X-24A, un M2-F3 et un HL-10.

La particularité est qu'elle est signée par 3 pilotes d'essais qui ont piloté un ou plusieurs de ces Lifting Body (et ils ne sont pas nombreux les pilotes de Lifting Body - il y en a eu 7 en tout).

Cecil W. Powell (1935-2011) sous le X-24A à gauche, est un ancien Brigadier-Général de l'USAF et pilote d'essais. Il a piloté à trois reprises le X-24A (1er vol pour lui le 4 février 1971) et il a également piloté 3 fois le M2-F3.

William ''Bill'' Dana (1930-2014) sous le M2-F3 au centre. Cet ancien pilote d'essais de la NASA a effectué le 1er vol du M2-F3 le 2 juin 1970 et il a en tout volé 19 fois sur cet appareil, détenant aussi le record de vitesse en M2-F3 avec 1 712 km/h e 13 décembre 1972.
Bill Dana a également piloté à 8 reprises le HL-10.

Peter C. Hoag (1937) est un ancien pilote d'essais de l'US Air Force.
Il effectue son premier vol en HL-10 le 6 juin 1969 et il effectuera en tout 8 vols dont le plus rapide avec 1 976 km/h (mach 1,86) le 18 février 1970 et le dernier vol du programme HL-10 le 17 juillet 1970.

Ce qui est sympa aussi dans une collection de photos multisignées, c'est de voir, comme ici, l'évolution de la photo en fonction de mes rencontres avec les pilotes en questions Wink

Happy Collecting !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Lun 5 Nov - 15:58

N° 00163 / 5 novembre 2018


Enveloppes vols Mini-ALT de 1976
John W. Kiker



Cette série d'enveloppes commémorent une étape importante du programme de la navette spatiale et qui est très méconnue : les tests Mini-ALT qui vont valider le concept de transport d'une navette spatiale sur le dos d'un avion-porteur, ce sera le Boeing SCA (Shuttle Carrier Aircraft) afin dans un premier temps de tester la navette Enterprise lors des vols libres (ALT : Approach and Landing Testt) qui validera le retour sans moteur, en planant, de la future navette spatiale.

Au début du lancement du programme navette spatiale en 1972, on pense que celle-ci peut décoller et revenir par ses propres moyens (un des premiers concepts faisait basculer les moteurs dans la soute pendant le vol spatial après le décollage, puis les faisait ressortir pour atterrir).

Dès 1973, le schéma type d'une navette spatiale et de sa mission étaient établis, la faute surtout à un budget insuffisant pour les rêves des ingénieurs de la NASA. La navette spatiale décollerait à l'aide de deux boosters et d'un réservoir extérieur largables et reviendrait se poser en planant.

Il fallait dont prévoir de quoi transporter la navette d'un point à un autre au cas où elle se poserait ailleurs qu'au KSC (Edwards et White Sands) et surtout pour tester le concept de retour plané, bien que le programme Lifting Body ait déjà apporté pas mal de réponses à cette problématique.

Nous sommes dans une période ''de vaches maigres'' pour la NASA et un ingénieur de la NASA, John Kiker, va trouver une solution originale.

John W. Kiker est né le 4 août 1925 à Wadesboro en Caroline du Nord. C'est un passionné d'aviation (il avait un avion avant d'avoir une voiture) et était instructeur sur le mythique bombardier B-25 à la sortie de la seconde guerre mondiale. C'était un pilote chevronné, tant d'avions militaires que civils.

A la fin des années 1950, il entre à la NASA et va travailler d'abord sur les parachutes de Mercury, Gemini  et Apollo. Il a participé également à la construction de la fameuse ''couverture'' de Skylab conçue par Jack Kinzler.

Au milieu des années 1970, John W. Kiker est à Houston en tant que (je vous mets sa fonction exacte) :

Chief, Mecanism Branch,
Spacecraft Design Division,
Program Development Assistant Directorate,
Engineering and Development

La solution de John Kiker est de faire du ''ferroutage (plutôt de l'airroutage'') en utilisant un avion-porteur. Et autant vous dire qu'à l'époque, l'idée paraissait complément dingue et il y a eu beaucoup de scepticisme pour cette proposition.
Et oui, nous sommes tellement habitués à cette image d'un Boeing portant une navette, qu'on ne peut imaginer que cette idée a quasiment failli ne jamais voir le jour tellement elle paraissait dingue à l'époque.

Mais Kiker s'obstine à croire dans son idée, et réussit à convaincre Max Faget (1921-2004), le ''papa'' de Mercury et un des pères de Gemini, Apollo et de la navette spatiale.

Kiker s'entoure des meilleurs aérodynamiciens de la NASA, notamment ceux de Langley dont Owen Morris (1927-2014) et travaillent sur deux avions en particulier : le Lockheed C-5 Galaxy et le Boeing 747.

Ces deux avions ont la capacité structurelle de portée une navette sur leur dos et répondent quasiment identiquement aux critères aérodynamiques voulus par Kiker. C'est même le C-5 qui a d'abord les préférences de Kiker car l'avion aurait pû venir de l'US Air Force et donc à moindre coût.

Pour que les conditions de vol avec une navette spatiale soient les plus satisfaisantes possibles, il a été convenu que la navette aurait un cône arrière qui protégerait les moteurs de celle-ci afin d'éviter de les démonter à chaque fois. Un gain de temps et aussi d'argent.
Un cône a donc été construit et testé avec une mise en place sur le dos de chaque appareil. Et il avait été prévu aussi que les trois premiers tests ALT de la navette Enterprise soient avec ce cône.
A là, on s'aperçoit que la dérive du C-5 est très gênante pour le largage. Ce sera donc le Boeing 747 qui est choisi.

Mais avant de valider le concept et pour faire taire ''les sceptiques'', John Kiker va effectuer une série de tests avec ... des modèles réduits radiocommandés !

Il construit, avec Owen Morris, à Houston une première maquette de navette spatiale au 1/40ème qu'il place sur le dos d'un Sterling Gazariator (un modèe réduit télécommandé d'avion léger) et effectue plusieurs tests d'atterrissages et de décollages, tous avec succès.


Puis il construit un Boeing 747 à partir d'une boite en balsa avec de la mousse et le tout recouvert de fibre de verre. Les ailes sont deux morceaux de mousse recouverts de balsa et de MonoKote (un film plastique qui durcit à la chaleur).

Le train d'atterrissage, qui est rétractable, et les pompes à carburant viennent du fabricant de modèles réduits Carl Goldberg Modeling Inc. Ce dernier, d'ailleurs, ne manqua pas l'opportunité de se faire de la publicité avec ce projet de Mini-ALT.


Fin avril 1976, tout est presque prêt. Il faut un peu plus d'un mois pour peaufiner le premier vol qui a lieu avec succès, sur l'aéroport d'Ellington à Houston (au pied du Johnson Space Center) le 2 juin 1976 devant les responsables de la NASA.
Le vol se déroule à la perfection. La séparation se fait normalement et les deux appareils reviennent sur le sol en parfait état, démontrant la faisabilité du projet.



Un deuxième vol a lieu le 19 août, toujours à Houston et c'est aussi un succès.

Le concept est validé.

Les deux modèles se trouve aujourd'ui au National Model Aviation Museum à Muncie dans l'Indiana (très très beau musée).


John W. Kiker recevra le surnom de '' $19 million man'' car c'est la somme, énorme à l'époque, que la NASA a permis d'économiser sur cette partie du programme Navette Spatiale.

John W. Kiker nous a quitté le 6 mai 2005 à l'âge de 79 ans.

Happy Collecting !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mar 6 Nov - 19:11

N° 00164 / 6 novembre 2018


Litho NASA Expedition, Expedition 2, et STS-102
(signée par presque tous les équipages)


Depuis le 2 novembre 2000, cela fait 18 ans que la Station Spatiale Internationale est occupée en permanence. Et oui, mes enfants, qui ont 14 et 10 ans, ont donc toujours connu un espace occupé par des astronautes.

Et nous en sommes actuellement au 56ème Equipage résident (Expedition 56).

Voici une rare litho de la NASA car elle est composée des équipages Expedition 1, Expedition 2 et STS-102.

Expedition 1 est le premier équipage résident sur l'ISS - il est arrivé par Soyouz TM-31 et qui a décollé le 31 octobre 2000 pour s'arrimer à l'ISS le 2 novembre. Il est composé de Bill Shepherd (Commandant), Sergueï Krikalev et Youri Gidzenko.
Après 140 jours 23 heures 38 minutes dans l'espace, les trois hommes reviennent sur Terre avec la navette spatiale Discovery le 21 mars 2001 et sont relevés par l'équipage Expedition 2 qui a été amené par la mission STS-102.

Voici donc une rare litho signée par quasiment les trois équipages. Et tous en mains propres, ce qui explique que je ne l'ai pas encore complétée (mais je ne désespère pas / je ne pense pas toujours à la prendre avec moi) Wink .

Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Mer 7 Nov - 15:32

N° 00165 / 7 novembre 2018


''Morning Launch'' de Kim Poor
Carte postale signée par 12 astronautes


Voici, à mon avis, une des plus belles oeuvres du Space Artist américain Kim Poor (1952-2017 / fondateur de Novaspace) qui a été réalisée en 1982 juste après le lancement de STS-3 :

Morning Launch

Elle représente la navette spatiale Columbia environ 1 minute après son décollage alors qu'elle va atteindre la vitesse de Mach 1.

Pour la réalisation de cette peinture, Kim Poor s'est servi juste d'une maquette. Il n'avait rien d'autre ''sous la main'', et aucune photo sous cet angle ne pouvait exister et n'a jamais existé.

Article hommage à Kim Poor lors de sa disparition :
http://souvenirsdespace.lebonforum.com/t1459-disparition-du-space-artist-kim-poor-1952-2017

Je m'amuse de temps à autre à prendre cette reproduction limitée sous forme de carte poste et à la faire signer par des astronautes ayant voler en navette spatiale. Et tous, qu'ils connaissent ou pas l'oeuvre de kim Poor, sont impressionnés par le réalisme de cette oeuvre.

Elle est ici signée par 12 astronautes (25 vols en navette à eux tous), et comme souvent, si vous pouvez suivre l'évolution d'une pièce multi-signée, et bien cela donne ceci (et si en plus vous pouvez prendre une photo lors de la signature comme ici avec Bruce Melnick très impressionné par cette vue hors du commun) Wink

- Linda Godwin (4 vols)
- Steven Nagel (4 vols)
- Karol Bobko (3 vols)
- Leopold Eyharts (1 vol)
- Richard Truly (2 vols)
- Jean-François Clervoy (3 vols)
- Gerhard Thiele (1 vol)
- Hans Schlegel (2 vol)
- Jean-Loup Chrétien (1 vol)
- Michel Togini (1 vol)
- Bruce Melnick (2 vol)
- Philippe Perrin (1 vol)

Happy Collecting :






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Jeu 8 Nov - 23:43


N° 00166 / 8 novembre 2018


PHOTO FLIGHT DIRECTORS NASA / CLASS 2005
(signée par les 9 Flight Directors)


Voici un document intéressant pour plusieurs raisons :

- La première est qu'il s'agit d'une photo ''de classe'', celle de la sélection des 9 nouveaux Flight Directors sélectionnés par la NASA en février 2005.

- La deuxième est qu'il existe peu de photos officielles de ce type pour les Flight Directors, qui sont injustement très souvent oubliés des collectionneurs.

- Et la troisième, qui en fait une pièce ''hors du commun'' est que  cette photo (29x21 cm) est signée, en mains propres, par les 9 Flight Directors. Il fallait se trouver là au bon moment (donc un jour où ils sont tous présents au même moment) comme je l'ai été en cet été 2005 à Houston Wink

Voici la liste de noms de ces Flight Directors

(assis de gauche à droite) :

- Michael L. ''Mike'' Sarafin, qui est, depuis 2015, le Mission Manager for Exploration Systems Development (ESD) pour Orion EM-1 et EM-2.
- Holly E. Ridings, qui est depuis septembre 2018 la nouvelle Chief Director Flight. La première femme à occuper ce poste.
En en avait parlé ici : http://souvenirsdespace.lebonforum.com/t1617-holly-ridings-devient-la-premiere-femme-chief-flight-directors-a-la-nasa?highlight=Ridings
- Ginger Kerrick, toujours à la NASA en tant qu'une des responsables du programme Station Spatiale Internationale.
- Kwatsi L. Alibaruho, qui est devenu le premier Fight Director afro-américain et qui est toujours en activité - il a été entre autre le responsable des Flight Directors lors de la mission STS-135, dernier vol d'une navette spatiale.

(Debout de gauche à droite) :

- Michael P. ''Mike'' Moses qui est depuis 2016 le Président (non le CEO) de Virgin Galactic.
- Brian T. Smith, toujours en activité.
- Dana J.Weigel, qui a été Deputy chief au Flight Director Office avant de devenir l'actuelle Manager du International Space Station Program Vehicle Office.
- Robert C. ''Bob'' Dempsey, toujours en activité.
- Richard S. Jones, qui est toujours en activité.

Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Spacemen1969
Admin
avatar

Messages : 4217
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 48
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   Ven 9 Nov - 22:28


N° 00167 / 9 novembre 2018


Photo signée par Louis Damblanc
Pionnier de l'astronautique française


Après les Flight Directors hier (objet 00166), voici un objet qui permet de rendre hommage et de parler d'un pionniers des fusées françaises, de l'astronautique française, dont la principale ''invention'' spatiale est connue du monde entier mais son nom a lui est quasiment inconnu du grand public et même d'un public averti ou de personnes travaillant dans le spatial : Louis Damblanc (1889 - 1969).

Louis Damblanc est né le 29 juin 1889 à Lectoure dans le Gers.

En 1910, il obtient son diplôme d'ingénieur de l'Institut Polytechnique de Grenoble (aujourd'hui Grenoble INP). Pendant la première guerre mondiale, il est affecté en tant qu'ingénieur d'essais à la Direction des Inventions.
Il travaille sur la mise au point d'un hélicoptère bi-rotor (l'Alérion) et sur le moteur à compression variable pour le vol en haute altitude.

Après la guerre, il continue ses travaux de recherches au travers de sa société BEA (Bureaux d'Etudes Aéronautiques) et il créé la revue L'Aviation Française en 1926. De 1929 à 1940, il est maire de la ville de Fleurance dans le Gers, la même ville où se déroule le fameux Festival d'Astronomie de Fleurance. Le Gouvernement de Vichy le démission en 1940.

Dès le début des années 1930, il travaille sur les fusées avec un banc d'essai à l'Institut Aéronautique de Saint-Cyr (aujourd'hui IAT) dans les Yvelines. La Société Astronomique de France lui décerne en 1935, pour ses travaux, le Prix International REP-Hirsch.

En 1936, il dépose un brevet : celui des fusées à étages séparables par pyrotechnie. Si d'autres pionniers ont pensé à ce système, ils ne l'ont fait que sur le papier, Louis Damblanc, lui, l'a fait en pratique avec des modèles de fusées à 1, 2 et 3 étages.

Mais ce n'est pas tout. Il est aussi l'inventeur d'un banc d'essais particulier qui permet un enregistrement permanent des essais, ce qui ne c'était jamais fait auparavant. Il est le premier à utiliser des alliages à base de magnésium pour les enveloppes de ses propulseurs.
Il dépose aussi un brevet de fusée-autogyre ayant de multiples applications jusqu'au transport d'un homme. Nous sommes en 1939.

Pendant la guerre, ses brevets sont ''réquisitionnés'' par les américains, dont celui de la fusée à étage. Les américains l'indemniseront ensuite après la guerre.

Voici une photo N&B (celle-ci fait 20x27 cm) collée sur un contrefort de papier épais où on voit Louis Damblanc à son domicile avec la main sur un journal dont le titre de l'article est ''Le père des fusées à étages est un inventeur français'' (je n'ai pas encore trouvé le nom de ce journal).
La signature est datée du 25 octobre 1967 et la dédicace est adressée au Docteur Fernand Fossier qui était certainement un des plus grands collectionneurs d'autographes aéronautiques au monde dans les années 1960-1970 et qui a organisé plusieurs expositions sur les As français, pionniers de l'aviation, les kamikazes, etc... dans les années 1970. Et aussi du spatial.

Sa collection a été vendue en plusieurs parties il y a quelques années (j'en ai moi-même acquis plusieurs centaines de pièces). On trouve de temps en temps des pièces signées et dédicacées à ce nom lors de ventes aux enchères, ou chez les marchands d'autographes.

Louis Damblanc nous a quitté le 2 décembre 1969.

Comme vous pouvez le voir, la collection d'objets spatiaux a de multiples facettes et permet de perpétuer la mémoire de certaines personnes, hélas trop injustement méconnues.

Happy Collecting !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirsdespace.lebonforum.com En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Jour - Un Objet Spatial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Jour - Un Objet Spatial
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» En 1974, le 28/03 à 5 h 40 un objet non identifié dans le ciel
» 5/11/1990. Vague d'Ovnis française. Témoignage objet au dessus de Stains.(93)
» Combien faites-vous de repas par jour?
» 2010: vers 20h45 - Objet lumineux a charleroi (marcinelle)
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Souvenirs d'espace :: Rencontres - Conférences - Expositions - Animations - :: Autres manifestations-
Sauter vers: